Appel de Christchurch - soutien de LINE Corp. [id]

L’entreprise Japonaise LINE Corp. a confirmé son souhait de soutenir officiellement l’Appel de Christchurch.

Il s’agirait à la fois de la première entreprise asiatique à rejoindre l’Appel ainsi que la première entreprise à le faire depuis son lancement le 15 mai 2019.

JPEG LINE va renforcer sa coopération avec les États, les entreprises du numérique et les acteurs de la société civile pour supprimer les contenus terroristes et extrémistes violents en ligne.

TOKYO – 9 septembre 2020 – La société LINE ("LINE") a annoncé aujourd’hui être la première entreprise asiatique à soutenir l’Appel de Christchurch, initiative qui rassemble des gouvernements et des fournisseurs de services en ligne pour supprimer les contenus terroristes et extrémistes violents en ligne.

Alors qu’Internet occupe une place toujours plus importante dans notre vie quotidienne, les pays du monde entier constatent une présence accrue des contenus terroristes et extrémistes violents en ligne. LINE s’est toujours attachée à limiter la diffusion de contenus nocifs tout en respectant la liberté d’expression et la diversité des cultures et des idéologies, dans le respect des principes de neutralité et d’équité. Dans la perspective des événements internationaux de grande ampleur devant se tenir prochainement au Japon, l’entreprise a décidé de renforcer ses mesures de lutte contre le terrorisme en coopérant au niveau mondial avec les États, les entreprises, la société civile et les autres acteurs concernés. Dans ce but, LINE a formellement exprimé sa volonté de soutenir l’Appel de Christchurch.

La Nouvelle-Zélande et la France, à l’origine de l’Appel de Christchurch, ont officiellement accueilli LINE au sein de l’initiative le 29 juin 2020, qui a ainsi rejoint les autres pays et fournisseurs de services en ligne soutenant les engagements de cet Appel. LINE est la première entreprise asiatique à rejoindre l’Appel.

En tant que soutien, LINE défendra les principes de l’Appel de Christchurch et renforcera sa coopération avec les gouvernements, les entreprises et d’autres acteurs partenaires pour élaborer des outils technologiques et politiques permettant de prévenir la mise en ligne et la diffusion de contenus nocifs.

« Le soutien de LINE à l’Appel montre que nous partageons un même sens des responsabilités et un même respect pour les droits et les libertés en ligne afin de garantir qu’Internet demeure libre, ouvert et sûr. Nous travaillons tous ensemble pour lutter contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes et extrémistes violentes. » a déclaré la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern.

M. Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, a déclaré : « Compte tenu de sa nature internationale et multi-acteurs, l’Appel de Christchurch bénéficie de la participation de tout gouvernement, de toute entreprise ou de toute organisation de la société civile qui s’engage à soutenir les principes d’un Internet libre, ouvert, sûr et uni. »

LINE continuera à déployer ses efforts pour prévenir la diffusion de contenus nocifs tout en garantissant la liberté d’expression de ses utilisateurs. L’entreprise renforcera également son action contre le terrorisme et l’extrémisme violent et s’emploiera à contribuer à l’effort mondial pour bâtir un Internet libre, ouvert et sûr.

GIF

L’Appel de Christchurch

En mars 2019, les images de l’attaque terroriste perpétrée à Christchurch en Nouvelle-Zélande se sont propagées en ligne de manière virale après avoir été diffusées en direct. La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, et le Président français, Emmanuel Macron, ont réagi en organisant le sommet de l’Appel de Christchurch en mai de la même année, avec pour objectif de supprimer les contenus terroristes et extrémistes violents en ligne.

Dernière modification : 09/09/2020

Haut de page