Journée internationale des droits des femmes [id]

Le 8 mars 2018, Journée internationale des droits des femmes, l’Institut français et l’Ambassade de France en Indonésie, en partenariat avec ONU Femmes, ont été à l’initiative d’une conférence internationale et un débat d’idées centrés sur les principes et concepts de l’égalité des genres et sur le féminisme en Indonésie. Devant un public d’enseignants, d’étudiants, de représentants d’ONG et de militants pour les droits de l’homme, des intervenants universitaires français et indonésiens et des personnalités engagées se sont prêtés à une demi-journée d’information et de discussion avec le public. Un débat réunissant M. François Croquette, Ambassadeur chargé des droits de l’homme et de la dimension internationale de la Shoah ; Vennetia Danes, la Vice-Ministre indonésienne chargée de la protection des droits des femmes ; et Sabine Machl, la Représentante d’ONU Femmes, a permis d’aborder, devant une salle comble, les progrès et reculs des droits des femmes en 2018.

Le 8 mars 2018, l’Institut français d’Indonésie, en partenariat avec ONU Femmes, a été à l’initiative d’un événement éducatif, pluridisciplinaire et à forte visibilité publique.

Cette demi-journée sur le féminisme et les droits des femmes était organisée à l’auditorium de l’Institut français à Jakarta.

JPEG
Une première séquence a réuni la Représentante d’ONU-Femmes et deux universitaires spécialistes des questions de genre : la Professeure Claire Joubert (Université Paris 8) et la Professeure Wening Udasmoro (Université Gadjah Mada), dont les conférences ont mis en lumière les évolutions historiques et conceptuelles du féminisme en Europe et en Indonésie. Devant une salle comble composée d’enseignants, d’étudiants et de représentants de la société civile, les conférencières ont abordé les progrès accomplis par les mobilisations successives de féministes à travers l’histoire, les évolutions des concepts du féminisme, les objectifs d’égalité fixés par les Nations unies pour l’agenda 2030, et les obstacles et régressions à combattre.

JPEG
Ce premier volet de la Journée des Femmes a été suivi d’une table ronde réunissant François Croquette, Ambassadeur chargé des droits de l’homme et de la dimension internationale de la Shoah, Vennetia Danes, Vice-Ministre chargée de la Protection des Droits des Femmes, Sabine Machl, Représentante d’ONU Femmes en Indonésie, et la Professeure Ani Soetjipto, d’Universitas Indonesia. Ce moment fort de l’événement a mis en avant l’importance d’un engagement politique, proactif et stratégique pour les droits des femmes, ainsi que d’une solidarité internationale et transversale (unissant acteurs politiques, éducatifs, économiques et culturels) pour faire reculer la violence de genre, l’inégalité des salaires, et le sexisme quotidien – dont force est de constater qu’il est rémanent dans les normes, voire les lois, et les comportements dans les espaces publics, privés, et sur les lieux de travail. Cette séquence s’est terminée par une brève visio-conférence avec l’ENA, où avait lieu la rencontre organisée par la direction d’Asie et d’Océanie du Département sur le thème "être femme en Asie".

A l’ouverture de ces deux séquences, deux vidéos d’ONU Femmes ont été projetées : « The autocomplete truth » et « What gender equality means to young people ».

La conférence de la Professeure Joubert a été renouvelée le 9 mars à l’IFI Bandung et le 12 mars à l’Université Gadjah Mada de Yogyakarta, dans des auditoriums bondés, devant des publics étudiants et enseignants nombreux et intéressés.

Dernière modification : 10/04/2018

Haut de page