L’AFD et le CIRAD s’engagent pour une gestion durable des grandes plantations agricoles et forestières de quatre pays de l’ASEAN [id]

L’Agence Française de Développement (AFD) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) ont signé le 11 juin une convention en faveur d’une gestion durable des plantations agricoles et forestières dans quatre pays membres de l’Association of the South-East Asia Nations (ASEAN).

Située en zone intertropicale, la zone ASEAN abrite le troisième massif forestier tropical mondial, après l’Amazonie et le bassin du Congo. Toutefois, l’essor de grandes plantations agricoles ou forestières (pour le caoutchouc, l’huile de palme, la cellulose ou le bois) a engendré depuis des décennies une importante déforestation et des pertes brutales de biodiversité. La maîtrise technique et sociale par la formation à la gestion des acteurs du développement de ces filières revêt dès lors un caractère urgent et prioritaire.

Former les acteurs aux pratiques durables

Face à ce constat, le Cirad cherche à accompagner pendant 5 ans le renforcement de compétences dans 4 pays de l’ASEAN (Indonésie, Malaisie, Thaïlande et Vietnam).

Le projet vise à renforcer les dispositifs existants de formation initiale d’étudiants en Mastère et de formation continue de cadres déjà en activité, en leur offrant de nouvelles solutions favorisant la productivité et la durabilité des plantations. Les contenus de formation seront axés sur l’agroécologie, la gestion environnementale et sociale, et la prise en compte du changement climatique et de la biodiversité. Outre les actions à destination des étudiants, le projet organisera des ateliers régionaux de sensibilisation et de partage d’expérience et de bonnes pratiques.

Pour Michel Eddi, PDG du Cirad : «  Il s’agit de préparer la transition agroécologique nécessaire aux grandes filières de plantations tropicales, compte tenu de leur impact sur la biodiversité : il en va de la résilience de ces systèmes de culture aux changements climatiques et de leur adaptation aux nouveaux contextes sociaux et économiques des pays du Sud, mais aussi de leurs capacités à intervenir sur les marchés des pays développés avec une garantie de durabilité de leur production que réclament les consommateurs des pays du Nord. »

Ce projet bénéficie d’un financement du Fonds pour l’expertise et les échanges d’expériences (FEXTE) à hauteur de 1,2 million d’euros.

En Indonésie, trois centres universitaires ont été identifiés comme pouvant faire partie du projet : l’IPB Bogor, la Gadja Madah University et l’Instiper Plantation College.

Une action en ligne avec les priorités de la France en ASEAN

La gestion durable des plantations agricoles et forestières est un levier majeur pour la préservation de la biodiversité, mais aussi un enjeu social et économique en Asie du Sud-Est. « Nous faisons confiance au Cirad pour définir ensemble et mettre en œuvre des actions de formations de la nouvelle génération de gestionnaires de plantations, d’agriculteurs voire de banquiers agricoles ! Ce projet s’inscrit pleinement dans la Stratégie Nationale de lutte contre la Déforestation Importée (SNDI) dont la France s’est dotée et à laquelle l’AFD contribue », explique Yazid Bensaïd, directeur régional de l’AFD en Asie du Sud-Est.

« Ce projet à dimension régionale, qui doit concourir à la préservation de la biodiversité par la lutte contre la déforestation et la diffusion des pratiques agroécologiques, est un exemple très concret des domaines dans lesquels la France souhaite travailler avec l’ASEAN !  », indique Olivier Chambard, Ambassadeur de France pour l’Indonésie, Timor Leste et l’ASEAN.

Dernière modification : 12/06/2020

Haut de page