L’AFD réaffirme son soutien au développement durable et à la transition bas carbone en Indonésie et en Asie du Sud-Est [id]

À l’occasion de la visite en Indonésie de son directeur général Rémy Rioux, le groupe Agence française de développement a renouvelé ses engagements en faveur de la transition énergétique, de la gestion durable des océans et de la finance durable en Indonésie, des engagements également renouvelés auprès de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean). Deux accords ont été signés avec la banque de développement indonésienne PT SMI et la société nationale d’électricité PLN. Le directeur général de l’AFD a par ailleurs réaffirmé l’engagement de l’AFD dans le pays auprès de plusieurs ministres du gouvernement indonésien à l’occasion d’entretiens bilatéraux.

Grande puissance maritime de l’Indopacifique, membre du G20, l’Indonésie joue un rôle de plus en plus important dans l’agenda international. Le pays s’engage dans la voie de la finance durable et de la transition énergétique. Lors de sa visite, le directeur général du groupe AFD Rémy Rioux a réaffirmé la priorité pour l’Agence française de développement d’accompagner le pays dans ses transitions.

Renouvellement du soutien de la France à l’Indonésie

À cette occasion, plusieurs accords de coopération ont été signés. Le premier vise à renouveler le partenariat entre l’AFD et PT SMI, la banque de développement indonésienne, pour trois années supplémentaires. Cet accord traduit la volonté de poursuivre la coopération entre les deux institutions de développement, mais aussi de soutenir le développement des activités de PT SMI. Il vise également à aller plus loin en renforçant la coopération entre PT SMI et l’AFD, sur le partage des connaissances et les échanges entre pairs notamment.

Le second accord a été signé entre PLN, la société nationale d’électricité, et l’AFD pour promouvoir le développement des énergies éoliennes en Indonésie. Au total, 1,3 million d’euros devraient être mobilisés pour financer des études de faisabilité et renforcer les capacités des agents de PLN sur le développement de projets d’énergie éolienne, et in fine soutenir la transition énergétique du pays.

Au-delà de ces deux signatures, le directeur général de l’AFD a salué, lors de sa rencontre avec le ministre des Pêches Sakti Wahyu Trenggono, les engagements de l’Indonésie en faveur d’une gestion durable des océans et la coopération entre l’AFD et le gouvernement sur ce sujet. L’AFD a mobilisé plus de 492 millions d’euros depuis dix ans dans le domaine maritime et marin.

Coopération régionale

À l’échelle régionale, cette visite a été l’occasion de rappeler la volonté de l’AFD de travailler aux côtés de l’Asean sur des secteurs variés comme l’énergie ou la pollution de l’air, dans le cadre du statut de la France comme partenaire du développement de l’association, obtenu en septembre 2020. La délégation, également composée du directeur régional de l’AFD en Asie du Sud-Est, Yazid Bensaïd, a rencontré Robert Matheus Michael Tene, secrétaire général adjoint de l’Asean.

Un partenariat France-Indonésie à l’international

Enfin, les deux pays ont exprimé leur volonté de travailler ensemble à l’international. Rémy Rioux a ainsi rencontré Sri Mulyani Indrawati, ministre des Finances, pour évoquer une coopération entre l’actuelle présidence indonésienne du G20 et le sommet Finance en commun (Fics) porté par l’AFD. Il s’agissait également de proposer la participation de l’Indonésie au prochain Fics, qui se tiendra les 19 et 20 octobre 2022, et une contribution du Fics aux groupes de travail menés par le G20.

Pour finir, la création de nouvelles synergies entre le groupe AFD et l’agence de coopération internationale indonésienne, IndoAid, a été évoquée, avec l’objectif de renforcer la coopération entre les deux institutions dans l’Indopacifique.

« Je me réjouis de ces rencontres fructueuses avec nos différents partenaires indonésiens. En quinze ans, le groupe AFD est devenu l’un des tout premiers partenaires bilatéraux de l’Indonésie, avec 3 milliards d’euros de financements, a rappelé Rémy Rioux. Les nouveaux accords signés et les dialogues engagés permettront de soutenir les priorités du gouvernement à l’échelle nationale et de coopérer davantage à l’échelle régionale. »

Dernière modification : 16/03/2022

Haut de page