L’Agence Française de Développement finance l’achat et la réhabilitation de navires de recherche océanographique

Jakarta, 8 juin 2021 - A l’occasion de la journée mondiale de l’océan, l’Agence Française de Développement (AFD) a signé une convention de financement pour un prêt de 107 millions de dollars (89 millions d’euros) pour l’achat et la réhabilitation de navires de recherche polyvalents par l’Institut indonésien des sciences (LIPI), visant à renforcer les capacités nationales de recherche océanographique de l’Indonésie. Cette convention de financement a été signée en présence de la ministre française de la mer, Mme Annick Girardin, et du président de l’Agence nationale pour l’innovation et la recherche (BRIN), le Dr Laksana Tri Handoko.

JPEG

L’économie bleue est essentielle pour l’Indonésie, le plus grand archipel et l’un des pays les plus riches en biodiversité au monde : les trois quarts du territoire indonésien sont constitués d’océans ou de mers, dont dépendent les moyens de subsistance de plus de 6 millions de personnes. Les mers indonésiennes sont également essentielles pour la circulation de l’eau et de l’atmosphère entre les océans Pacifique et Indien et la régulation du climat mondial. Toutefois, ses écosystèmes et ses ressources sont menacés par les pollutions, la surpêche et le changement climatique.

Les institutions de recherche océanographique jouent un rôle crucial dans un pays archipélagique, pour étudier et préserver les écosystèmes, connaître le potentiel des ressources marines biologiques et non biologiques, documenter le changement climatique et fournir des conseils scientifiques aux décideurs. Aujourd’hui, les mers indonésiennes semblent être insuffisamment documentées et étudiées, en partie à cause du faible volume de données qui ne peuvent être collectées que par des navires de recherche océanographique équipés et capables d’opérer en haute mer dans des conditions météorologiques difficiles.

Ce projet, porté par le LIPI et financé par l’AFD, vise à doter les institutions publiques indonésiennes de moyens et de capacités de recherche océanographique. Il permettra d’améliorer la gestion, la qualité et les performances de la recherche océanographique. Plus précisément, le projet consiste en la remise en état du navire de recherche existant Baruna Jaya VIII, l’acquisition d’un nouveau navire de recherche océanographique et le renforcement des capacités nationales, par l’amélioration de la gouvernance et de la gestion de la flotte publique, ainsi que la formation des équipages et des chercheurs. Ce projet a été signé dans le cadre de la visite de la ministre des affaires maritimes Annick Girardin et du dialogue maritime entre la France et l’Indonésie.

PNG

« Je suis très heureux de signer la convention de financement de ce projet majeur pour l’AFD et LIPI, en présence de Mme Annick Girardin, ministre française de la mer et du Dr Handoko, nouveau président du BRIN. C’est le résultat de deux années d’études et de discussions avec le LIPI, y compris des échanges entre pairs avec l’IFREMER, pour s’assurer que la conception et les spécifications des deux navires de recherche permettront aux scientifiques indonésiens en océanographie d’avoir accès à des plateformes performantes et sûres, avec les dernières technologies à bord ! Comme le déclaraient les pêcheurs de Palu, même après le tsunami meurtrier qui a frappé Sulawesi en 2018 : « Laut adalah rumah bagi kami » (l’océan est notre maison). Faisons plus pour mieux connaître notre maison », a déclaré Emmanuel Baudran, directeur de l’AFD en Indonésie.

« Certains chercheurs du LIPI disent souvent que l’océan est la frontière de la science, et je pense qu’ils ont raison ! Nous espérons que l’Indonésie, un pays archipélagique aussi vaste, pourra devenir un centre de la recherche maritime mondiale », a déclaré Pak Handoko, président du BRIN.

GIF

A propos de l’AFD

L’Agence française de développement (AFD) met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. À travers ses activités de financement du secteur public et des ONG, ses travaux et publications de recherche (Éditions AFD), de formation sur le développement durable (Campus AFD) et de sensibilisation en France, elle finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et résilient.

Nous construisons avec nos partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud. Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les Outre-mer, dans 115 pays et dans les territoires en crise, pour les biens communs – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD). Pour un monde en commun.

L’AFD a débuté ses opérations en Indonésie en 2007 avec un mandat axé sur la lutte contre le changement climatique. Depuis, elle a mobilisé plus de 2,5 Mds EUR de financements, visant à contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et à la préservation des biens communs. https://www.afd.fr/en/page-region-pays/indonesia

À propos de BRIN

L’Agence nationale pour la recherche et l’innovation (Badan Riset dan Inovasi Nasional, BRIN) est une agence gouvernementale non ministérielle créée par le gouvernement indonésien en 2019. À l’origine, il s’agissait d’une nouvelle agence rattachée au ministère de la Recherche et de la Technologie, qui a donné lieu à la formation du ministère de la Recherche et de la Technologie et de l’Agence nationale pour la recherche et l’innovation. En 2021, l’agence s’est séparée et est devenue une nouvelle agence gouvernementale non ministérielle relevant directement du président de l’Indonésie.

Le 5 mai 2021, Joko Widodo a signé le décret présidentiel n° 33/2021, établissant effectivement le BRIN comme seule agence nationale de recherche. Le décret stipule que toutes les agences nationales de recherche indonésiennes, telles que l’Institut indonésien des sciences (Lembaga Ilmu Pengetahuan Indonesia, LIPI), l’Agence d’évaluation et d’application des technologies (Badan Pengkajian dan Penerapan Teknologi, BPPT), l’Agence nationale de l’énergie nucléaire (Badan Tenaga Nuklir Nasional, BATAN) et l’Institut national de l’aéronautique et de l’espace (Lembaga Penerbangan dan Antariksa Nasional, LAPAN), ont fusionné au sein du BRIN.

À propos du LIPI

L’Institut indonésien des sciences (en indonésien : Lembaga Ilmu Pengetahuan Indonesia, ou LIPI) est l’autorité gouvernementale pour la science et la recherche en Indonésie. Il se compose de 47 centres de recherche dans des domaines allant des sciences sociales aux sciences naturelles. Dans le domaine de l’océanographie, le LIPI a mené de nombreuses recherches, notamment sur la découverte de nouvelles espèces marines, la pollution des eaux côtières et son impact négatif sur la vie des gens, la pollution plastique dans les eaux indonésiennes, la recherche sur les écosystèmes et le potentiel des coraux marins, ainsi que la recherche sur la biodiversité marine en Indonésie. Le navire de recherche Baruna Jaya VIII du LIPI a lui-même effectué de nombreuses expéditions de recherche, telles que le voyage national pour les jeunes scientifiques (2008), la recherche sur la mer du Sud de Sumbawa (2009), l’expédition sur la biodiversité du détroit de Makassar (2010), l’expédition sur les eaux de Natuna et de Kalimantan Sud (2010), l’expédition sur les eaux de Lamalera (2011), l’expédition sur Nusa Manggala : 3 Outermost Island of Indonesia (2021), Eastern Indonesia Expedition (2021).

GIF

PNG

PNG

Dernière modification : 13/10/2021

Haut de page