Syrie – Bombardements dans la Ghouta orientale [id]

Syrie – Entretien téléphonique entre le Président de la République Emmanuel Macron et le Président des États-Unis Donald Trump.

Paris, 09 Avril 2018

Le Président de la République Emmanuel Macron s’est entretenu le dimanche 8 avril 2018 avec le Président des États-Unis d’Amérique à propos de la situation en Syrie. Le Président de la République française a condamné avec la plus grande fermeté les attaques chimiques le 7 avril contre la population de Douma dans la Ghouta orientale.

Le Président de la République et le Président des Etats-Unis d’Amérique ont échangé leurs informations et leurs analyses confirmant l’utilisation d’armes chimiques. Ils ont donné instruction à leurs équipes d’approfondir les échanges dans les prochains jours.

Ils ont également décidé de coordonner leurs actions et leurs initiatives au sein du Conseil de Sécurité des Nations unies qui doit se réunir ce lundi 9 avril à New York, afin de condamner le non-respect de la résolution 2401, ainsi que l’emploi répété d’armes chimiques. Toutes les responsabilités en la matière devront être clairement établies.

Les deux présidents sont convenus de rester étroitement en contact et se reparleront dans les quarante-huit prochaines heures.

Syrie – Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian sur les derniers développements dans la Ghouta orientale.

Paris, 8 avril 2018

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian sur les derniers développements dans la Ghouta orientale :

Je condamne avec la plus grande fermeté la poursuite par le régime syrien du siège de la ville de Douma en Ghouta orientale, et les bombardements qui ont fait un grand nombre de victimes parmi les civils au cours des dernières 24 heures, en violation flagrante du droit international humanitaire.

J’exprime mon extrême préoccupation devant les informations faisant état d’un nouvel usage d’armes chimiques particulièrement violentes et mon indignation devant les images et informations transmises par plusieurs organisations disposant de témoins présents sur place.

La France s’emploie activement, en liaison avec ses alliés et les organisations internationales concernées, à vérifier la réalité et la nature de ces frappes.

Je rappelle que l’usage d’armes chimiques est un crime de guerre et une violation du régime international de non-prolifération. La France, comme l’a rappelé le Président de la République à plusieurs reprises, assumera toutes ses responsabilités au titre de la lutte contre la prolifération chimique. Elle demande que le Conseil de sécurité des Nations unies se réunisse dans les meilleurs délais pour examiner la situation dans la Ghouta orientale.

Dernière modification : 14/04/2018

Haut de page