Visite d’Etat de M. François Hollande en Indonésie : Déclaration conjointe pour un partenariat maritime [id]

Déclaration conjointe de la République Française et de la République d’Indonésie pour un partenariat maritime

1. Au cours de la visite d’État président de la République française M. François Hollande en Indonésie le 29 mars 2017, le président Hollande et le président Joko Widodo se sont entretenus sur les affaires bilatérales et mondiales. La France et l’Indonésie ont exprimé l’intention de consolider leur partenariat stratégique, notamment en développant leur coopération dans le domaine maritime.

2. Le président François Hollande a relevé le caractère essentiel que revêtait l’ « axe maritime mondial » pour le développement de l’Indonésie, plus grand État archipélagique du monde. Le président Joko Widodo a salué la contribution de la France à la sûreté et à la sécurité maritimes internationales.

3. Les deux chefs d’État ont souligné l’importance de l’espace aérien et des zones maritimes dans les échanges économiques internationaux et la responsabilité qui incombe aux États dont les territoires bordent ces espaces de garantir la paix et la sécurité. Le président Hollande a salué la volonté du président Joko Widodo de voir l’Indonésie jouer un rôle majeur autour de son axe maritime mondial. Compte tenu de la proximité des zones maritimes de la France et de l’engagement français en matière de sécurité, le président indonésien a reconnu l’importance d’un renforcement de la coopération entre les deux pays pour faire face aux défis communs, dans l’intérêt de tous.

4. Les deux chefs d’État ont appelé de leurs vœux la pleine mise en œuvre de la lettre d’intention relative à la coopération de défense franco-indonésienne. Le président Joko Widodo a salué la disponibilité de la France à contribuer au renforcement des capacités navales de l’Indonésie, entre autres sous-marines.

5. Les deux chefs d’État ont affirmé la détermination de la France et de l’Indonésie à contrôler leurs zones maritimes et à y exercer leur souveraineté ou leur juridiction conformément au droit international. Ils ont à cet égard exprimé leur volonté de promouvoir les coopérations entre les deux pays, notamment dans les domaines de la lutte contre la piraterie en haute mer, la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et d’autres délits associés, ainsi que dans celui de la protection de l’environnement marin.

6. Dans ces domaines comme dans ceux des pêches, des transports et de la logistique, de la construction navale, des services maritimes et portuaires, des énergies marines et offshore, de même que du tourisme, les deux chefs d’État ont exprimé leur volonté d’accroître les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays. Ils ont rappelé que le développement de l’économie bleue constituait une priorité commune aux deux pays. Pour y parvenir, ils sont résolus à favoriser un rapprochement entre les entreprises françaises et indonésiennes.

7. Désireux de prendre part aux efforts internationaux de lutte contre le dérèglement climatique en contribuant à la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat et de l’Agenda des solutions, et conscients du rôle crucial joué par les océans dans la régulation du climat, les deux chefs d’État ont rappelé l’engagement de leurs pays à promouvoir l’insertion de la dimension océanique dans les contributions nationales à la lutte contre le dérèglement climatique, de même que l’adoption, au sein de l’Organisation maritime internationale, d’une stratégie ambitieuse de réduction des émissions de dioxyde de carbone par les navires.

8. Soucieux d’assurer l’indépendance énergétique de leurs pays, les deux chefs d’État sont convenus qu’une attention particulière serait portée au développement conjoint par la France et l’Indonésie de projets de valorisation des ressources et des énergies marines. Dans ce dernier secteur, l’application de technologies mises au point par des entreprises innovantes, particulièrement adaptées aux situations des îles isolées, sera encouragée.

9. Conscients de leur responsabilité particulière en tant que dirigeants de pays dotés de vastes zones coralliennes et de mangroves, les deux chefs d’État ont rappelé le rôle crucial joué par ces écosystèmes en matière d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques et pour atteindre les Objectifs de développement durable. Ils ont réaffirmé leur volonté de travailler ensemble à leur préservation, en particulier dans le cadre de l’Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI). La France soutiendra le développement de l’initiative « Carbone bleu » de l’Indonésie.

10. Rappelant que les océans fournissent la moitié de l’oxygène sur Terre et abritent plus de 80 % de la biodiversité mondiale, les deux chefs d’État sont également convenus de travailler ensemble à la lutte contre les principales menaces que représentent la pêche illicite, la pollution, l’acidification, la disparition des espèces et des habitats et la destruction des récifs coralliens.

11. Les deux chefs d’État ont rappelé la coopération entre les deux pays, tant dans le domaine de la connectivité que dans ceux de la gestion durable des ressources naturelles ou des énergies renouvelables, et ont pris acte avec satisfaction du rôle joué en la matière par l’Agence française de développement (AFD) au cours des dix dernières années en Indonésie.

12. Les deux chefs d’État ont salué la coopération existante entre la France et l’Indonésie dans le domaine de la recherche hydro-océanographique, ont reconnu l’importance de la prévision des risques naturels pour assurer la sécurité du trafic maritime et aérien, et se sont félicités de la poursuite de cette collaboration. À cette fin, ils ont accueilli avec satisfaction l’intention commune de développer et d’approfondir la coopération entre les deux pays dans le domaine météorologique, à travers une coopération accrue en faveur du renforcement des capacités climatiques et météorologiques de l’Agence de météorologie, de climatologie et de géophysique de la République d’Indonésie (BMKG). Les deux chefs d’État ont exprimé la volonté de rechercher des solutions aux problèmes liés à l’adaptation climatique, à l’érosion littorale et aux risques sismiques et volcaniques.

13. Les deux chefs d’État se félicitent de la coopération entre la France et l’Indonésie en matière de recherche et d’innovation afin de promouvoir des solutions d’avenir sur les questions maritimes et environnementales, et continueront à coopérer sur de grands programmes en vue notamment de préserver la biodiversité et à favoriser la recherche scientifique marine, en tenant compte de l’importance que revêtent le maintien de l’intégrité et la lutte contre les vols en matière de biodiversité.

14. Les deux chefs d’État ont affirmé leur attachement au développement du capital humain comme source de progrès pour accompagner celui des technologies telles que, notamment, les énergies nouvelles ou les applications spatiales et maritimes.

15. Les deux chefs d’État ont salué le rôle joué par l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) dans le développement pacifique de la coopération maritime internationale. Ils ont souligné leur attachement au plein respect de la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer ainsi qu’au règlement pacifique des différends, à l’exclusion de tout recours à la menace ou à la force. Ils ont affirmé l’importance du maintien de la sûreté, de la sécurité et de la liberté de navigation et de survol dans toutes les mers et océans, dans le respect des principes du droit international. Ils ont également affirmé leur soutien aux efforts de l’ASEAN et de la Chine en vue de la mise en œuvre pleine et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en mer de Chine méridionale adoptée en 2002 dans sa totalité et de l’adoption au plus tôt d’un code de conduite en mer de Chine méridionale.

16. Les deux chefs d’État ont également rappelé leur attachement à l’Association des États riverains de l’océan Indien (IORA), actuellement présidée par l’Indonésie et dont la France est partenaire de dialogue, y compris l’Economie bleue. Le président Hollande a félicité l’Indonésie pour la conclusion du Pacte de Jakarta lors de la réunion des chefs d’État et de gouvernement de l’IORA qui a eu lieu au début du mois et a exprimé la détermination de la France à apporter son soutien à la promotion d’un océan Indien pacifique, stable et prospère.

17. Afin de développer leur coopération maritime et de réexaminer périodiquement leurs engagements, les deux chefs d’État sont convenus que des discussions menées par les institutions maritimes concernées des deux pays auraient lieu à intervalles réguliers.

GIF


Conclusion de la table ronde au ministère de la... par elysee

Dernière modification : 18/05/2017

Haut de page