Vœux de l’Ambassadeur de France

Vœux de l’Ambassadeur de France à la communauté française

Mes Chers Compatriotes,

Caroline, mon épouse, et l’équipe de l’Ambassade se joignent à moi pour vous présenter ainsi qu’à vos proches, mes meilleurs vœux pour 2019. Que cette année qui commence vous apporte satisfaction, tant sur le plan personnel que professionnel.

2018 a été une année riche pour la relation bilatérale mais également profondément marquée par les crises successives qui ont lourdement frappé l’Indonésie.

L’Ambassade a organisé 14 visites de représentants de l’Etat et de parlementaires français en Indonésie. Pour ne citer que les plus marquants, nous avons accueilli, à plusieurs reprises, Mme Anne Genetet, députée des Français de l’étranger mais aussi, M. Raphael GERARD, Mme Maina SAGE, et Mme Sandra MARSAUD, tous trois députés appartenant au groupe d’amitié France Indonésie. L’Ambassadeur pour les Droits de l’Homme, pour sa part, a participé au débat organisé par l’Institut français d’Indonésie (IFI) pour célébrer la journée de la femme, M. Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, a signé une déclaration conjointe sur l’économie numérique et accord de coopération pour le lancement en Indonésie d’une école de formation de codeurs. Fin novembre, M. Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a rencontré les personnalités indonésiennes de la sphère politique et économique et a participé à l’inauguration de l’usine de caoutchouc synthétique construite par Michelin dans le cadre d’une joint-venture avec le groupe Barito.

Ces visites contribuent au dynamisme de la relation bilatérale et au développement des échanges commerciaux entre l’Indonésie et la France. Ces derniers sont particulièrement bénéfiques à l’ouverture du marché local pour nos entreprises et donc, pour l’emploi en France.

J’ai, pour ma part, effectué de nombreux déplacements en province et rencontré les gouverneurs et décideurs locaux. Des représentants d’entreprises françaises implantées en Indonésie m’ont accompagné et nous nous sommes efforcés de positionner la France comme partenaire privilégié sur des projets ambitieux tels que le développement urbain ou les énergies renouvelables. Pour défendre nos positions dans un contexte de compétition acharnée, une bonne interaction entre l’Ambassade au sens large et le comité des CCEF, la chambre de commerce et la communauté d’affaires en général restera plus que jamais indispensable.

Enfin, plusieurs actions de coopération institutionnelle ont été menées au cours de ces derniers mois. Elles ont permis, notamment, de former des pompiers de Jakarta grâce à la venue de formateurs français mais aussi d’envoyer des policiers et des militaires indonésiens en formation en France après qu’ils ont reçu, à l’IFI, les cours de français nécessaires pour suivre ces stages.

Séismes, tsunamis, terrorisme ont émaillé l’année qui vient de s’écouler. Nous pouvons être satisfaits de ce que nous avons réalisé pour assister le peuple indonésien dans ces moments éprouvants.

A Lombok, la visite de la mission aérienne Pegase a permis de mobiliser très rapidement un Airbus A 400 M pour acheminer de l’aide d’urgence ; en outre la France a fait don de 100.000 € à l’ONG Kopernic pour faciliter la reconstruction des villages les plus touchés par le séisme. Je me suis rendu sur place fin septembre et j’ai pu apprécier les témoignages de gratitude des autorités et des populations locales.

Pour Palu, où l’Indonésie avait sollicité l’aide internationale, la France est intervenue en un temps record pour acheminer et installer une station de potabilisation d’eau (20 tonnes), opérée par 40 professionnels de la sécurité civile. Plus de 1.058 millions de litres d’eau potable ont été produits et distribués à près de 25.000 personnes par jour pendant trois semaines. Deux stations plus petites ont été offertes et laissées sur place. Des personnels locaux, formés par les équipes françaises, les utilisent encore pour poursuivre la production et la distribution de l’eau jusqu’au retour à une situation normale.

L’équipe de l’ambassade a été particulièrement mobilisée pour la gestion de ces crises. Tant à l’égard de nos compatriotes (recherches, réponse téléphonique, déploiement d’équipes sur le terrain) que pour le bon déroulement des opérations menées dans le cadre de l’aide internationale.

Ces événements douloureux me renforcent, s’il en était besoin, dans ma volonté de disposer d’un plan de sécurité efficient et d’une équipe parfaitement formée à une réponse rapide aux situations de crise. Une collaboration intense avec le centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay, des relations toujours plus étroites avec les autorités locales d’intervention en cas de crise (BNPB, Basarnas, …) mais également des missions menées par les équipes, sur le terrain, permettent d’améliorer sans cesse notre préparation pour réagir de manière encore plus pertinente en cas de nouvelle catastrophe. Pour ce faire nous continuerons à travailler en étroite liaison avec nos trois conseillers consulaires.

2019 s’inscrira dans le prolongement de toutes ces actions mises en place et qui nécessitent un travail constant, tant pour le renforcement de la relation bilatérale que pour la protection et la sécurité de notre communauté, résidente et de passage. Je saisis cette occasion pour annoncer à nos compatriotes de Timor Est que je me rendrai à Dili en février prochain et que j’aurai grand plaisir à les rencontrer.

Mais l’avenir, c’est aussi et surtout nos enfants et l’éducation qu’ils reçoivent. Je souhaite, à cet effet, mentionner les belles réalisations effectuées par nos deux établissements scolaires pour favoriser l’accueil des très jeunes élèves, avec l’ouverture, en septembre, de la nouvelle école maternelle à Bali et, à Jakarta, la rénovation des locaux, mieux adaptés aux besoins et à la sécurité des tout petits. Je profite de l’occasion pour remercier, une fois encore, l’équipe éducative, les élèves et les parents du lycée de Jakarta pour leur implication dans l’hommage de grande qualité qui a été rendu aux combattants de la Grande Guerre lors la célébration du centenaire de l’armistice de 1918.

Des élections importantes, quoique de nature différente, auront lieu tant en Indonésie qu’en France. Nous serons observateurs parfaitement neutres des premières et nous vous permettrons de voter aux secondes (élections européennes du 26 mai), en vous proposant deux bureaux de vote à Jakarta et Bali, dans le cadre d’une organisation empreinte, comme en 2017, d’une totale neutralité républicaine.

Je vous souhaite à nouveau à tous une très belle année 2019 !

Bien cordialement

GIF

Jean-Charles Berthonnet
Ambassadeur de France en Indonésie et à Timor Est

Dernière modification : 01/02/2019

Haut de page